LégiMonaco - Textes non codifiés - Arrêté ministériel n. 2022-287 du 02/06/2022 modifiant l'arrêté ministériel n° 2019-328 du 12 avril 2019 fixant les principes de bonnes pratiques transfusionnelles
Retour
 
-
Arrêté ministériel n. 2022-287 du 02/06/2022 modifiant l'arrêté ministériel n° 2019-328 du 12 avril 2019 fixant les principes de bonnes pratiques transfusionnelles

(Journal de Monaco du 10 juin 2022).

Vu la loi n° 1.263 du 23 décembre 2002 sur l’utilisation thérapeutique du sang humain, de ses composants et des produits sanguins labiles, modifiée, notamment son article 12 ;

Vu la loi n° 1.254 du 12 juillet 2002 sur le médicament à usage humain, modifiée ;

Vu l’ arrêté ministériel n° 2003-167 du 3 mars 2003 relatif aux conditions d’ouverture, de modification et de fonctionnement des établissements pharmaceutiques, modifié ;

Vu l’ arrêté ministériel n° 2014-645 du 18 novembre 2014 relatif aux qualifications requises de certains personnels de l’établissement de transfusion sanguine ou d’un dépôt de sang, modifié ;

Vu l’ arrêté ministériel n° 2015-70 du 2 février 2015 relatif à l’hémovigilance et à la sécurité transfusionnelle ;

Vu l’ arrêté ministériel n° 2017-694 du 20 septembre 2017 relatif à la qualification biologique du don du sang, modifié ;

Vu l’ arrêté ministériel n° 2019-328 du 12 avril 2019 fixant les principes de bonnes pratiques transfusionnelles ;

Vu l’ arrêté ministériel n° 2019-952 du 14 novembre 2019 fixant la liste et les caractéristiques des produits sanguins labiles ;

Vu l’avis du Comité de la Santé Publique en date du 4 avril 2022 ;

Vu la délibération du Conseil de Gouvernement en date du 25 mai 2022 ;

-
Article 1er .- (Voir l’annexe de l’ arrêté ministériel n° 2019-328 du 12 avril 2019 ).

-
Article 2 .- (Voir l’annexe de l’ arrêté ministériel n° 2019-328 du 12 avril 2019 ).

-
Article 3 .- (Voir l’annexe de l’ arrêté ministériel n° 2019-328 du 12 avril 2019 ).

-
Article 4 .- (Voir l’annexe de l’ arrêté ministériel n° 2019-328 du 12 avril 2019 ).

-
Article 5 .- Le Conseiller de Gouvernement-Ministre des Affaires Sociales et de la Santé est chargé de l’exécution du présent arrêté.