LégiMonaco - Code De Procédure Civile - Article 393
Retour
-

CODE DE PROCÉDURE CIVILE

(Promulgué le 5 septembre 1896 et déclaré exécutoire à dater du 15 octobre 1896)

Partie - PARTIE I PROCÉDURE DEVANT LES TRIBUNAUX
Livre - II PROCÉDURE DEVANT LE TRIBUNAL DE PREMIÈRE INSTANCE
Titre - XIX DE LA RÉCUSATION
Article 393 .- Tout juge pourra être récusé pour les causes ci-après :
* 1° Si lui ou sa femme ont un intérêt personnel dans la contestation ;

* 2° Si le juge ou sa femme sont parents ou alliés de l'une des parties ou de son conjoint jusqu'au degré de cousin germain inclusivement ; toutefois, si l'alliance est dissoute par décès, la récusation ne pourra avoir lieu que si le juge a été beau-père, gendre ou beau-frère de l'une des parties ;

* 3° Si le juge est tuteur, subrogé tuteur, curateur, conseil judiciaire, administrateur provisoire, héritier présomptif, donataire ou maître de l'une des parties ; si l'une des parties est sa présomptive héritière ou sa donataire ; s'il est administrateur de quelque établissement, société ou direction partie dans la cause ;

* 4° Si le juge a connu du procès comme magistrat, arbitre ou conseil, ou s'il a déposé comme témoin sur les faits du procès

* 5° Si dans les cinq ans qui ont précédé la récusation, il y a eu procès devant la juridiction criminelle ou correctionnelle entre le juge, sa femme, leurs parents ou alliés en ligne directe, et l'une des parties, son conjoint, ses parents ou alliés dans la même ligne ;

* 6° Si, entre les mêmes personnes ; il y a procès civil pendant, ou s'il y a eu procès terminé depuis moins de six mois ;

* 7° Si le juge, sa femme ou un de leurs parents ou alliés en ligne directe, ont un différend sur pareille question que celle dont il s'agit entre les parties.



 

 


Article précédent   Article suivant