LégiMonaco - Code De Procédure Pénale - Article 106-3
Retour
-

CODE DE PROCÉDURE PÉNALE

(Promulgué le 2 avril 1963 et déclaré exécutoire à dater du 5 juillet 1963)

Livre - I DE LA POLICE JUDICIAIRE ET DE L'INSTRUCTION
Titre - VI DE L'INSTRUCTION
Section - II Des techniques spéciales d’enquête
(Intitulé remplacé par la loi n° 1.343 du 26 décembre 2007  ; par la loi n° 1.394 du 9 octobre 2012 )

Sous-section - I Des transports, des perquisitions, des saisies et de l’interception, de l’enregistrement et de la transcription des correspondances émises par voie de communications électroniques
(Division créée par la loi n° 1.394 du 9 octobre 2012 )

Article 106-3 .- (Créé par la loi n° 1.343 du 26 décembre 2007 )

La commission rogatoire spéciale donnée à l'officier de police judiciaire pour effectuer les opérations prescrites en vertu de l'article 106-1 doit, sans préjudice des dispositions de l'article 87, indiquer :
* 1°) la personne, le moyen de communication ou le lieu soumis à la surveillance ;

* 2°) les éléments d'identification de la liaison interceptée dont dispose le juge ;

* 3°) la période pendant laquelle la surveillance peut être pratiquée dans la limite prévue à l'article 106-4.



 

 


Article précédent   Article suivant